Accueil
La Montmorency
Photothèque
Le GAM
Donnez au GAM
Actualités
Coordonnées

Le premier accès: le site France-Drouin

Description

Situé au 614-A avenue Sainte-Brigitte, ce site sert à la fois de sortie pour la section A et de mise à l'eau pour la section B. Il est également fréquenté par des pêcheurs et, parfois, des pique-niqueurs.

N.B.:

  • Par souci des voisins, le GAM insiste sur l'importance d'utiliser les vestiaires et sur le respect de la quiétude des lieux.  

 

 

Historique

C'est sur ce site que l'aventure du GAM a débuté. Les démarches personnelles que France Drouin a entreprises quelques années auparavant semblent sur le point d'aboutir en juin 1998. Ayant repéré un terrain disponible à l’embouchure de la rivière De l’Île, France lance l’idée d’un achat en groupe auprès de quelques personnes.  Onze d’entre-elles se montrent intéressées et expriment le souhait de fonder une association vouée à l'accès public à la rivière.

Suivent les assemblées, démarches légales et mise de fonds de la part des membres fondateurs et le GAM est officiellement mis sur pied en 1999 de même que le terrain acheté, dans la même année.

Entièrement boisé, ce terrain a été aménagé grâce à de nombreux bénévoles, ce qui permet de limiter au minimum les dépenses qui sont consacrées pour sa mise en service.  En 2000, le terrain peut enfin  être utilisé pour accéder à la rivière.

En 2001, en présence des représentants de la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval et de ceux de la Fédération québécoise du Canot et du Kayak, le GAM procède à l’ouverture officielle de ce terrain, désormais d’usage public.

En 2007, le site reçoit l'appellation de « Mise à l’eau France-Drouin», en l'honneur de la fondatrice du GAM.

Le deuxième accès: le site Geneviève-Trépanier

Description

Situé au 2 rue des Bouleaux, ce site sert à la fois de sortie pour la section B et de mise à l'eau pour la section C.  Il est également très fréquenté pour la baignade, la pêche et la détente aux abords de la rivière.

NB:

  • Afin de respecter les résidents de l'île et les usagers du site, le GAM insiste sur l'importance de circuler très lentement sur l'île Enchanteresse (20 km/h), sur la nécessité d'utiliser les cabines et sur le respect de la quiétude des lieux.  

 

 

Historique

Jusqu’en 2004, l'accès à la rivière dans le secteur de l’île Enchanteresse n’était possible que par l’impasse de la rue Beaulé.  Étroit et peu discret, ce lieu ne convenait pas  à un usage public. Aussi, dès 2001, des démarches sont amorcées par le GAM pour trouver un autre site, plus adéquat.

En février 2005, après avoir évalué plusieurs possibilités, le GAM fait enfin l’acquisition d’un terrain situé à la pointe aval de l’île Enchanteresse.  Pour les usagers de la rivière, il s’agit d’un site sécuritaire et respectueux de l’intimité des riverains.

Plusieurs organismes régionaux et nationaux ont appuyé le GAM dans sa démarche d’acquisition et de financement parrainée par le comédien Paul Hébert.  Outre les alliés de première heure du GAM comme la Fédération québécoise du canot et du kayak, on note aussi la MRC de la Jacques-Cartier et la Communauté métropolitaine de Québec. Fait à remarquer, de nouveaux donateurs, qui ne connaissaient pas le GAM jusque là, financent une partie importante du projet (Bingo des Chutes, Fondation Nordiques, Fondation EJLB, Mountain Equipment Co-op, La Cordée, Hydro-Québec, etc.)

Cet endroit unique a été sommairement aménagé pour recevoir les visiteurs qui désirent profiter de la rivière soit pour la pêche, la baignade, le nautisme ou pour la détente, tout en conservant son caractère naturel.  

Plusieurs travaux ont été réalisés depuis l’année 2005 : aménagement d'un chemin d’accès et d’un stationnement, installation d'une toilette sèche, de cabine-vestiaires, d'une table à pique-nique et de panneaux d'information.

Grâce au programme de Mise en valeur des ressources forestières de la MRC de la Jacques-Cartier et avec l’aide du groupe DESFOR, un inventaire des plantes et des espèces fauniques a été effectué et trois panneaux d’information ont été installés sur le site. Vous trouverez dans les fichiers suivants les résultats de cet inventaire :

Liste des plantes inventoriées
Liste des espèces fauniques inventoriées

En 2007, ce lieu reçoit l'appellation « Mise à l’eau Geneviève-Trépanier», pour souligner le travail acharné de sa secrétaire-administratrice, qui occupa ce poste de façon continue de 1999 à 2010.


Le troisième accès : le site Terres-du-Séminaire

Description

Situé sur les propriétés du Séminaire de Québec, ce site est voisin de la limite nord du territoire de la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval, soit à 10 km au nord du village, le long de la rivière Montmorency. Selon l’entente, l’institution permet aux canoteurs et kayakistes autorisés de stationner leur véhicule entre les deux barrières de l'entrée des Terres du Séminaire de Québec.

Il est important de noter que ce site d'accès est réservé uniquement aux canoteurs et kayakistes. La pêche et toute autre activité y est interdite.

Historique

Pendant longtemps, les canoteurs, kayakistes et pêcheurs stationnaient leurs véhicules en bordure de l’avenue Sainte-Brigitte à la limite du territoire public, dans une zone où le stationnement était interdit, mais où le règlement était rarement appliqué.  En outre, de nombreuses personnes en profitaient pour pêcher illégalement à l’intérieur des limites des Terres du Séminaire.

En 2007, le Séminaire a fait installer une deuxième barrière, 100 m à l’extérieur de la première, à la suite de quoi la réglementation sur l’interdiction de stationner a été appliquée plus régulièrement. Cette situation, difficile pour les pagayeurs, a donné lieu à des échanges entre le GAM, le Séminaire de Québec et la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval.

Depuis 2008, une entente conclue entre le Séminaire de Québec et le GAM permet aux canoteurs et kayakistes de louer une clé pour stationner leur véhicule entre les deux barrières, pourvu que ceux-ci soient membres du GAM , de la Fédération québécoise de canot et de kayak (FQCK), de la Fédération québécoise de canoë-kayak d’eau vive (FQCKEV) ou des clubs membres. Les usagers doivent au préalable signer le formulaire prescrit pour se procurer une clé de la barrière au restaurant Le Lavallois, moyennant un montant de 5 $.
 

Les autres accès à développer

Comme l'indique la carte des sections « navigables », GAM désire développer de nouveaux accès à l'eau (points bleus) et améliorer un accès déjà existant (point brun).  Les points de sortie de la section C  ainsi que les points d'entrée et de sortie de la section D se situent tous sur le territoire de la ville de Québec.  Le mémoire, déposé lors de la consultation sur le Plan Vert Bleu Blanc, présente les propositions du GAM à cet égard.

Le développement d’un futur point d'entrée sur la rivière De l'Île (début de la section AA) est également une préoccupation du GAM.

 

Copyright@2010 GAM (GROUPE D'ACCÈS À LA MONTMORENCY)